Fast And Furious 8 | Notre critique

Fast and Furious 8
Date de sortie: 12 avril 2017 (2h 16min)
De F. Gary Gray
Avec Vin Diesel, Dwayne Johnson, Jason Statham plus
Genres: Action, Thriller
Nationalités: Américain, Britannique, Français, Canadien, Samoan
 
Une mystérieuse femme entraîne Dom dans le monde de la criminalité, ce dernier ne pourra éviter de trahir ses proches qui vont faire face à des épreuves qu’ils n’avaient jamais rencontrées jusqu’alors.

Dom Torreto et sa bande sont de retour pour un 8ème épisode de Fast And Furious ! Mais ce nouvel épisode vaut-il le détour ? Wondergirl répond à vos questions dans cette critique !

Déjà c’est quoi Fast & Furious ?

La saga a débutée en 2001, elle introduit de talentueux pilotes de courses underground qui au fil de leur aventure, arrivent à taper dans l’œil du gouvernement qui exploiteront leurs techniques aux profits de missions à haut risques. 

Et ce Fate of Furious ?

Course épique, filles à gogo, musique rythmé tout y est, fidèle à la saga Fast And Furious, mais cette fois-ci, le scénario diffère.

L’esprit de famille de nos pilotes, au centre dans les films de la firme, va être remis en cause dans cet épisode. Dom (Vin Diesel) héros principal de la saga va retourner sa veste contre sa propre équipe, qui n’aura d’autres choix que de pourchasser leur propre leader. Tous le petit monde se retrouve chamboulé, ce qui redonne un coup de fouet et du renouveau à la série, nous montrant une nouvelle facette des personnages en opposition.

Au niveau des personnages ça donne quoi ?

On ne va pas se mentir, Vin Diesel prend la plus grande place de ce nouveau volet. On y découvre une toute autre facette de ce personnage qui change du tout au tout durant le film. Il devient de plus en plus sombre en étant amené à bafouer certains de ses propre principes les plus chers. Accompagné de la bad girl du film Cipher incarné par Charlize Theron, l’actrice joue à merveille son rôle de fauteuse de trouble, conspiratrice et sexy. Son charme enivre ce nouvelle épisode d’une touche de romance plus sombre (Fifty Shades quand tu nous tiens). Les autres personnages ne sont tout de même pas mis de coté. Chacun d’entre eux ont leurs scènes dédiées, leur permettant de montrer leurs talents au premier plan . 

Alors on à Roman (Tyrese Gibson) le comique, Tej (Ludacris) le Geek , Letty (Michelle Rodriguez) déterminé à comprendre son Dom, Hobbs (Dwayne Johnson) fidèle à lui-même et son côté bastonneur, et Deackard (Jason Statham) avec son rôle de méchant et sa haine grandissante pour l’équipe de Dom. La team à beau être rester la même depuis le début de la saga, mais ça marche ! Avec une dose d’humour justement dosée le film ne tombe jamais dans la lourdeur. Scott Eastwood (dans le rôle d’un agent) intègre le casting, apportant une pointe d’humour et de maladresse.

Qu’est-ce qu’on en tire de ce nouveau scénario ?

C’est pas le scénario le plus poussé du monde, on reste dans l’esprit d’un film basque sur les course de voiture, où un film d’action où on sauve le monde. Des thèmes tel que le terrorisme sont abordés de manière assez exagérer (SPOILER : des voitures semblables à une horde de zombie tueur) mais néanmoins intelligente. Cette approche permet de prendre conscience de certains risques sur la progression technologique. Le film est également basé sur l’esprit de famille, qui va amener certains personnages à faire des choix délicats aux répercussions parfois triste et saisissantes.

On ne s’ennui pas ! 

Les scène d’actions sont  au rendez vous ! Elles sont bien exécutés, ça en jette durant tout le film, vous n’aurez aucun répis. Des scènes qui innovent et impressionnent toujours même au bout d’un 8 ème volet. Ces scènes restent fidèle a la saga: époustouflante et surréaliste, mais que voulez-vous c’est la recette qui fait toute la force du film. On finit encore une fois par être surpris par tant d’idées novatrices.

Le film nous offre d’autant plus, de très belle image, de beaux décors, en dehors des effets spéciaux  grâce à des plans nous faisant découvrir l’île de Cuba et ses couleurs flamboyantes, on fait un petit détour dans les rues de New York ainsi que la mer arctique de Barrents qui glace carrément l’ambiance !

C’est parfait du coup ?

On pourrait reprocher une fin quelque peu prévisible,  Fast And Furious fait du Fast and Furious mais une fin différente avec plus d’enjeu n’aurez pas été de refus. Il y a également quelques incohérences au niveau de certains liens entre les personnages. Le film aurait mérité quelques scènes supplémentaires sur la liaisondu personnage incarné par Jason Sthatam vis a vis de l’équipe. Dans l’ensemble Fate of Furious est un très bon film de divertissement, qui aurait pu avoir plus de rebondissements et de profondeur scénaristique. Une meilleure mise en scène des personnages aurait été la bienvenue vu le budget mis a disposition.

En gros : ça en jette, on passe un bon moment, le film arrive à nous tenir en haleine tout du long. C’est pas LE film qui va changer ta vie mais au moins ça pourra te divertir et te donner une bonne dose d’action.

Notre note: 

4/5


La bande annonce de Fast And Furious 8 : 

Laisser un commentaire