2DARK : L’horreur rétro qui renouvèle le genre

2DARK coverConsole: PC, Xbox OnePS4

Date de sortie: 10/03/17

2Dark est un jeu d’Infiltration, Survival Horror Arcade crée par Gloomywood

2Dark est un jeu d’infiltration et d’aventure développé par Frédérick Raynal, pionnier du survival horror et créateur d’Alone in the Dark®. Progressez dans les repaires de psychopathes, dénouez les fils d’une intrigue où la folie se mêle à l’horreur, et surtout, sauvez les enfants !


Lors d’une ballade en forêt Smith découvre sa femme décapitée et voit ses enfants enlevés sous ses yeux. Choqué par ce terrible traumatisme Smith quitte son travail de détective pour partir en chasse aux kidnappeurs d’enfants, dans l’espoir de retrouver la trace de sa progéniture. Voilà ce qui est pour l’introduction de 2Dark et c’est plutôt glauque ! Ces quelques phrases permettent de poser les bases de l’univers terrible qu’est 2Dark. Baigné dans une ambiance sombre le titre de Frédérick Raynal, le papa de Alone in the Dark, vous plonge dans les bas fonds de la ville de Gloomywood. Une ville semblable à Gotham City par sa noirceur palpable à chaque coin de rue. Vous parcourrez les lieux en vous infiltrant de manière létal ou non. Ancré dans un style cartoon rétro rappelant le premier bébé de son créateur, ce choix contraste avec la noirceur du jeu pour faire figurer de sobre polygones dans des décors détaillés en deux dimensions. 


L’HISTOIRE

Le scénario de 2Dark est vraiment too Dark (c’était facile). Si le titre ne ment pas sur un point, c’est bien sur sa noirceur. Dès l’introduction vous êtes confronté au crime abominable de votre femme et accrochez-vous c’est loin d’être terminé. Préparez-vous à rencontrer toutes les perversions: gourmandises, perfection, sexualité et j’en passe, autant de défauts qui ont assombrient les esprits tordus de 2Dark. Peu habitué à la mort infantile 2Dark expose sans gêne la mort de petits bambins. Une démarche non conventionnelle qui devrait se démocratiser tant cette pratique fonctionne pour faire réagir sur nos actions. Âme sensible s’abstenir. Assez classique, l’histoire de 2Dark est prévisible, si le titre ne crève pas l’écran par son scénario,  il fourmille néanmoins de détails sombres pour rendre son univers crédible. La narration est manuelle, elle se fait en fonction du contact de Smith avec les personnages qui l’entoure , le joueur peut choisir de la mettre au second plan si il privilégie le jeu. Une démarche louable pour les joueurs moins patient.


GAMEPLAY

La jouabilité diverse de 2Dark est un exemple pour de nombreux jeux récemment sortis. Le jeu est un mélange d’infiltration, un survival et un jeu d’arcade, tous ceci à la sauce horror, un très bon cocktail authentique qui distingue le titre en ce début d’année.

Bien que sa jouabilité soit diverses, 2Dark vous propose qu’un seul objectif: Sauvez les enfants ! Couper par quelques séquences de recherche le titre trouve son intérêt dans le sauvetage de bambins, les énigmes et la recherche n’occupent que le quart de votre temps, au vue de leurs facilités. Le personnage de Smith vous oriente par ses pensées dès lors que vous êtes confronté à un obstacle.

Lors de vos infiltrations, vous pouvez vous dissimuler parmi les ombres et gérer les nuisances sonores afin d’atteindre vos objectifs et vos cibles. A la manière de Tomb Raider de gros halo de lumière vous guideront durant l’aventure pour assister vos investigations, permettant une accessibilité pour le plus grand nombre. En parlant d’accessibilité, 50% des interactions se feront automatiquement au contact de votre personnage, seules les attaques et les ouvertures de portes sont manuelles. Avec des allures d’Hotline Miami le titre rappelle les mécanismes d’un GTA à l’ancienne par sa vue 3D isométrique. L’approche de vos infiltration se voit facilité par ce large champ de vision accompagné d’ondes sonores qui vous informe des ennemis ou enfants en actions dans les alentours. 

Dans 2Dark vous partez de rien, vous allez devoir rechercher vos propres armes si vous voulez passer à l’action. Chaque munition et objet de lumière sont limités alors gérer bien vos ressources. Cela donne au titre une dimension survival à un jeu aussi simpliste. Seul le briquet peut vous éclairer en illimité mais il n’éclaire cependant qu’une très courte distance alors, attention où vous mettez les pieds. Les pièges et chiens de gardes qui vous pistent risques de vous donner du fil à retordre si vous ne savez pas où aller pour sauver les enfants.

Une fois un bambin en mains celui-ci reproduit exactement vos mouvements lorsque qu’il vous suit alors faites attention au timing. Si toutefois il vous ralentissent, vous avez la possibilité de transporter un gosse un par dessus le coude. Attirés par les bonbons les enfants vont suivront plus rapidement, vous pourrez aussi les attirer de loin par ce même biais. Mais honnêtement ils ne servent pas à grand chose. Les enfants ne sont pas les seules à être accrocs aux bonbons, vous pouvez tenter une diversion en n’en balançant quelque uns à la vue de vos ennemis. On regrette que cette technique soit un peu trop efficace pour éviter le danger. Toutefois y’en à qui ça ne prend pas ! 

Plus coriaces que les autres, les boss ont été crées comme à l’ancienne, ils bénéficient tous d’une grande vigueur. Tous ont une particularité qui leur sont propres. Certains vont se téléporter dans l’ombre, ou d’autres vont vous charger sans relâche. Bien qu’ils soient différents des autres ils ont le même point faible, un backstab et c’est terminé ! Bien qu’il soit possible de ne pas les éliminés car d’autres peuvent le faire.

Tel Turok, l’IA peut être confronter à d’autres groupes d’IA par la ruse. Si vous vous sentez moins apte à vous débarrasser de certains gardes, rapprocher les lions ou des êtres sauvages pour le faire à votre place. Une idée très sympathique qui renouvelle vos parties.

Petite mention honorable pour la sauvegarde manuelle comme à l’ancienne qui se fait via une petite bouffé de cigarette. Plus vous sauvegarder, plus Simth aura tendance à tousser et ainsi dévoilé sa position…


LA DURÉE DE VIE

Le jeu est court disons le clairement, compter 5H pour le finir les 6 niveaux du jeu. La rejouabilité n’est pas importante dû à un manque de possibilités. Choisissez entre la manière létal ou non et c’est tout ce que le jeu propose. Cinq challenges accompagne chaque niveau: sauver tous les enfants, ramassés tous les bonbons, faire aucune victime et faire tout les challenges à la fois. Il aurait fallu incorporer beaucoup plus de quêtes annexes ou de missions bonus pour allonger la durée de vie.


LA PHRASE DE FIN

2Dark est une prouesse techniques et visuelles. Compter à peine 500 Mo pour acquérir ce must pour découvrir une aventure mémorable. Le titre reste cependant assez cher (40€) pour la durée de vie qu’il propose. 

16/20

 

Laisser un commentaire